Actualités

Un ouvrage unique sur l’UNEA et le mouvement étudiant en Algérie est en cours de préparation chez Qatifa. Parution prévue en mars 2021.

Pour pré-commander le livre (Nota Bene : Les frais de livraison sont offerts pour les commandes effectuées et payées avant la parution de l’ouvrage) suivez le lien ci-dessous :

UNEA : Luttes des étudiants Algériens pour un syndicat représentatif et autonome – 1965-1971

Il s’agit de récits portant sur une période relativement courte (1965-1971), mais oh combien riche de l’UNEA (Union nationale des étudiants algériens). Ces récits sont racontés par certains de ceux et celles qui l’ont vécue.

Ci-dessous un extrait de l’article de l’historienne Algérienne Malika Rahal paru dans (1) :

L’UNEA est l’héritière de l’Union générale des étudiants musulmans d’Algérie (UGEMA),
fondée durant la guerre d’indépendance, sous la houlette du Front de libération nationale.
L’organisation a connu une difficile sortie de la guerre, avec un premier « premier congrès »
chaotique, à l’issue duquel Mokhtar Mokhtefi est nommé secrétaire général. Lui-même un ancien
combattant de l’ALN, Mokhtefi est alors confronté à des groupes d’anciens combattants se
présentant « délégation de l’ALN » et aspirant à jouer un rôle dans l’organisation. Il aurait donc
eu la charge d’organiser un second « premier congrès » dont les participants seraient cette fois
régulièrement désignés par les sections de façon démocratique. En 1963, l’UGEMA devient
UNEA, Union nationale des étudiants algériens, lors du 5e congrès tenu à la cité universitaire de
Ben Aknoun. Houari Mouffok est alors nommé président.

(1) – Contribution à une histoire des années 1968, Publications de la Sorbonne, 2016, 21055505